amour

Anxiété

Mon amie, je ne t’oublie pas, je priorise mon anxiété.

amitié

Mon amie, je ne t’oublie pas, je priorise mon anxiété. Je suis une mauvaise amie. Je le sais. Je ne suis pas celle qui téléphone, qui prend des nouvelles souvent ou qui se déplace. Je suis celle qui espère que tu le feras. Que je serais assez importante pour toi pour venir me voir ! Mais honnêtement, comment puis-je souhaiter tout ça, si de mon côté, je suis absente ? Mon amie, écoute-moi. Mon amie, mon anxiété me submerge. Je pense à toi si souvent, mon amie, mais mon anxiété me prend trop de temps. Beaucoup trop de temps. J’aimerais tellement aller...

Anxiété

Campagne de sensibilisation : La maladie d’amour

IMG_6074-ModifierPhoto : Marrie-Eve Larente

La maladie d’amour, c’est la nouvelle campagne de sensibilisation du CHU Ste-Justine. Pourquoi, je t’en parle sur une page qui traite de l’anxiété ? Car c’est capital. L’anxiété fait partie du quotidien des parents vivant avec un enfant malade. L’anxiété les accompagne partout. Dans leur rendez-vous à l’hôpital, à l’épicerie et surtout dans leur sommeil . Je le sais. Mon anxiété était disparue avant d’accoucher. Avant d’apprendre que moi aussi, je serais dans ce tourbillon. L’anxiété a refait surface comme un soleil qui se lève. Par contre, elle n’est plus jamais redescendue. Quand la maladie d’amour nous frappe de plein fouet. Je n’avais pas accouché que je savais que ma fille avait...

la fille et son bonheur

Réveille fille ! Tu es fucking parfaite.

fille, tu es fucking parfaiteGraphisme : Julie Dessureault

Ah les maudits magazines ! Ah les actrices avec leur corps de déesses ! Ah les standards élevés de la société ! Avoue que c’est ce qu’on se dit toutes pour justifier le fait que nous ne sommes pas en symbiose avec notre apparence. Mais sérieusement, réveille fille, tu es fucking parfaite. Fille parfaite, laisse-moi te raconter une petite histoire. Mon histoire en fait. Je joue au yoyo avec mon poids depuis que j’ai l’âge de 15 ans. C’est long 23 ans à détester ton enveloppe corporelle, croyez-moi (bon si tu fais le calcul vite, tu sais maintenant que j’ai 38 ans). J’ai...

Anxiété

Le deuil, c’est maintenant que je le vis

say-goodbye-2890801_1280

On va se le dire, je suis en deuil ! Tu le savais right ? Sinon, va lire mon texte sur la mort de mon héros. Tout ça pour te dire qu’après avoir vécu le stress (anxiété, angoisse name it) de l’opération à cœur ouvert de ma fille, l’hospitalisation de mon grand-père et son décès, et ce depuis novembre… je suis SCRAP ! Mon anxiété a tellement été dans le tapis dernièrement qu’un coup que l’adrénaline est enfin tombée, mon corps ne sait plus comment réagir. Je me sens en effet, comment dirais-je… Perdue. C’est mon tout premier deuil. Je le savais bien...