la fille et son bonheur

Je suis taille plus… Ouain pis !

Untitled design (62)

Je suis taille plus ! Bon, c’est enfin dit. On peut passer à autre chose ? Non pas vraiment. J’ai l’intention en 2018 de t’en parler souvent. Pourquoi ? Car c’est important que tu aies une estime de toi malgré tes formes non conventionnelles ! Que tu t’aimes, peu importe la grandeur de vêtements que tu portes. La santé mentale passe aussi par l’acceptation de soi.

J’ai franchement fait toutes les tailles de pantalons dans ma vie. Sérieusement, c’est ridicule. Je pourrais ouvrir un Winners (Sté le principe d’avoir juste une grandeur de chaque morceau) tellement j’ai de boîtes de vêtements de marques. Je suis passée de 2 à 14 ans, et ce dans l’ordre et dans le désordre. Tu imagines tous les efforts que j’ai mis dans les régimes ? Toutes les privations que je me suis infligées seulement pour correspondre au standard d’autrui ? Je me regardais avec un tel mépris lors de mes prises de poids ! Et ne me parle surtout pas de culpabilité… Je la vivais en permanence. Si je me permettais un dessert, si je prenais des kilos, si je n’avais plus d’énergie pour le sport, si si et si !

J’ai fait plusieurs prises de conscience dans ma vie. Ce qui me challenge dans le fait de perdre du poids c’est d’avoir le contrôle. Le contrôle sur moi, sur ce qui entre dans ma bouche et sur mes émotions… Foutaise avec un F majuscule ! La seule chose que je contrôlais en fait c’est mes pensées. J’étais complètement obsédée. Mon hamster surchauffait et c’est peu dire. J’étais toujours à la recherche de la recette parfaite pour manger de l’air ! De l’air au fromage, de l’air aux champignons ou de l’air au chocolat. C’était selon mes humeurs.

Et en parlant d’humeur, ishhhh que je n’étais pas d’équerre (bon, c’est l’expression de ma grand-mère qui veut dire avoir l’air bête en bon québécois). Ça use un caractère la privation. Mais je ne le voyais tout simplement pas. Tout ce que je voulais c’est pouvoir magasiner de l’extrapetit…

Cette hantise de la grosseur me vient surement de quelque part, me diras-tu… Oui ! Un morceau de robot pour toi. Outre les magazines, le cinéma et la télévision, mon environnement a été tapissé de gens qui focalisaient sur le poids. Dans ma famille, cet aspect physique est très important. Lorsque tu es mince, tu mérites de te faire dire que tu es belle. Sinon, on passe au suivant. Ça te cultive une estime de soi en botard ! Et j’ai eu quelques amies qui avaient la même ligne de pensées. Et le pire c’est que je l’acceptais. Je ne disais rien et je restais… Probablement que j’y croyais aussi au bout du compte.

Donc, j’ai bientôt 38 ans. Je prends des antidépresseurs et je suis maintenant taille plus. Aille, ça fait beaucoup dans le même texte hein ? Vers la fin de 2017, j’ai eu un déclic. Une amie précieuse m’a amené magasiner chez Addition-Elle. J’avais tellement de préjugés… Mon Dieu, je suis rendu à porter des vêtements de matantes ET de grosses ! Au yable le sex-appel ! Mais non, je me suis trompée sur toute la ligne. C’est beau, bien fait, ça met les courbes en valeur et je me suis sentie enfin sexy. Sérieusement, plus sexy que lorsque je portais mes 2 ans. C’est fou, hein ? Et petit à petit l’acceptation de soi, c’est fait un chemin jusqu’à mon cerveau et mes yeux.

Les médicaments me rendent heureuse et bien. Mon corps est beau malgré mes kilos en trop. Je mange bien (bon oublie le temps des fêtes svp) et je me promets de bouger plus. Je vais le faire parce que ça me fait du bien et non pour perdre du poids. Je suis de plus en plus fière de qui je suis. Le 2 de pantalon n’était qu’un chiffre. Pour paraphraser une amie « Nous sommes taille plus, mais bien plus que ça » et c’est vrai.

Je vais continuer de faire des textes sur l’acceptation de soi et je vais te parler de mode (un de mes sujets préférés) taille plus. Je trouve sincèrement qu’il est temps d’arrêter se voir à travers le poids. Tu es belle et svp n’en doutes plus.

Courage

Alexandra

Vêtements : Daniel St-Onge, Valleyfield

Coiffure : Marie Labelle , Salon Lyne Levac Valleyfield

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment