obsession, geste, TOC, anxiété

Quand un simple geste devient une obsession

T’es-tu déjà levé de ton lit parce que tu n’étais plus certain d’avoir barré ta porte ? Es-tu déjà retourné chez toi parce que tu te demandais si tu avais débranché ton fer plat ? As-tu tendance à accumuler des objets sans aucune raison apparente ? As-tu peur des germes ? Tu as peut-être TOC !

Qu’est-ce que le TOC ?

Selon l’institut Universitaire de en santé mentale de Montréal, 750 000 Canadiens souffriraient (en autre moi) de cette maladie. Le Toc est le trouble obsessionnel-compulsif. La personne atteinte pense que quelque chose de dramatique arrivera à son entourage ou à elle-même si elle n’effectue pas son rituel.

Exemples :
  • Aller vérifier si la porte est verrouillée, plusieurs fois, pour être certaine de ne pas se faire cambrioler.
  • Se répéter sans cesse : ai-je dit quelque chose qui aurait pu blesser ou déranger quelqu’un ?
  • S’assurer exagérément que le four est éteint pour que le feu ne prenne pas dans la maison.
  • Le poteau dans le métro est surement très sale (bon je te l’accorde c’est vrai que c’est dégueulasse) alors si je mets mes mains dessus, il contaminera ma famille et moi.
  • Tu as compris le concept ?

Alors le besoin d’agir rapidement s’ensuit

En agissant le plus rapidement possible, la personne pense sincèrement éviter la catastrophe. Bien que le danger ne soit pas fondé dès qu’il y a un début de doute, la roue s’enclenche. L’anxiété grimpe et la compulsion se faire sentir de plus en plus incontrôlable.

Tu vas me dire, mais qu’est-ce que la compulsion ?

Écoute bien Alex, c’est bien simple. La compulsion c’est l’action qui précède l’obsession. Ce geste est fait de manière à calmer l’anxiété. Donc son but premier est d’enrayer le danger potentiel.

Encore des exemples (avoue que tu aimes ça !) :
  • Porter des gants pour ne pas être contaminé par les poignées de porte
  • Se laver les mains à outrance pour les mêmes raisons
  • Ne plus sortir de la maison de peur de contracter des maladies
  • Mais ça peut-être aussi simple que de placer des objets de façon trop ordonnés ou de répéter les mêmes phrases dans le but de se faire rassurer.

Et moi dans tout ça ?

Je sais que tu attends ce moment depuis le début ! Curieux ! Dans mon cas, j’ai la peur du fer plat. J’ai déjà manqué l’école pour refaire le trajet de 1 h de métro, car je n’arrêtais pas d’imaginer mon appartement en feu dû au fer… Et ça m’arrive encore de partir et de revenir vérifier. J’ai aussi l’obsession des portes barrées et des portes ouvertes. C’est tout simplement impossible pour moi de laisser une porte d’armoire ou une porte de garde-robe ouverte. Sincèrement, si je le la ferme pas, je me sens mal en dedans et ça fait monter mon stress.

Traitements possibles ?

Il est vraiment important pour les gens qui en souffrent de se faire traiter le plus rapidement possible. Car plus il y a attente de traitement plus les obsessions sont susceptibles d’empirer avec le temps. La meilleure thérapie offerte est la « cognitive-comportementale ». Il est suggéré de débuter en psychothérapie et ensuite si le thérapeute le juge nécessaire, le patient sera vu en psychiatrie.

Et toi, qui aime quelqu’un souffrant de TOC ?

De ton côté, la meilleure chose que je peux te suggérer est de ne pas embarquer dans ses compulsions. Rassure-le une fois et ensuite dis-lui que tu l’as déjà rassuré. Tu dois refuser d’accomplir ses rituels, car tu lui donnes raison en quelque sorte et la roue de son enfer ne se brisera jamais. Ne te sens pas coupable d’agir ainsi svp. Tu fais ça pour son bien crois-moi. Il t’en sera reconnaissant.

Alex te donne aussi un site pertinent qui t’aidera à mieux aider : AQPAMM

De rien

Bon courage,

Alexandra

Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *