Anxiété

Mes rêves se réaliseront, point final

Rêve, tu as le droit!

Rêve, licornes, rose, anxiété

Je suis une rêveuse. TSE, le genre qui croit que tous ses rêves sont possibles ? Que si je crois réellement en quelque chose et que je fais tout pour y arriver, ça se réalisera ! C’est moi et j’en suis fière. Mais minute papillon ! Ne pense pas que j’ai toujours été comme ça. J’ai un longggggg (est-ce assez long pour toi ça ?) parcours de déceptions et de colère.

Les rêves ce sont des lubies qui ne te mèneront nulle part.

La vie est faite pour être vécue right ? Pas faite pour rester assis et la regarder passer. Pourtant, c’est ce que j’ai souvent fait.

J’ai toujours eu, depuis ma petite enfance, de l’ambition.

Je me voyais mannequin (ahaha OK, je te permets de rire) avocate, humoriste, chanteuse, auteure bref je me voyais avec une vie remplie de défis. Je suis créative, allumée, drôle et j’aime les gens. Tous ces métiers me convenaient. Mais la boule en dedans de moi me criait que je ne réussirais pas. Le diable se tenait prêt en tout temps pour me murmurer à l’oreille :

« Ben voyons Alex, pourquoi toi ? Dis-moi ce que tu as de si extraordinaire pour réussir. Tu vas te tromper, les gens vont rire de toi et ta famille aura honte. C’est vraiment ça que tu veux ? »

Non, le diable (on va le nommer Marcel, veux-tu ?) avait raison. Je ne voulais certainement pas avoir à dire à ma famille que mes projets n’ont pas fonctionné ou pire que l’on m’avait remerciée pour incompétence. Oh boboy, non ! Donc, dès que l’anxiété montait, Alex quittait l’emploi, point. Marcel gagnait…

Des métiers intéressants, j’en ai fait ! J’ai travaillé avec les grands du show-business. Mais la peur était devenue si présente que j’étouffais. Comme si je ne méritais pas d’être à ma place (comme si ça marchait au mérite, anyway) Comme si, la vie avait fait une erreur. Mes patrons vont se rendre compte que je ne suis pas compétente et ils vont me sortir… La peur, c’était mon mode de vie.

Pourtant, j’étais excellente dans mon domaine. Mais je n’acceptais tout simplement pas de prendre le temps d’apprendre et surtout je n’acceptais pas de faire des faux pas. À cette époque, je ne me rendais surtout pas compte que l’anxiété contrôlait ma vie.

Les rêves ce n’est pas pour tout le monde.

Des rêves, j’en avais une carrière pleine (bon, tout d’un coup que tu te poses la question, je fais un parallèle avec les carrières de roches. Je trouverais ça plate que rendu ici, tu ne suives plus le récit). Mais les rêves, est-ce accessible pour tout le monde ? Je n’y croyais pas. J’ai toujours pensé que tu devais naître privilégiée pour réaliser tes rêves. Boum ! Je n’aurais pas pu me tromper plus, impossible.

En fait, cette manière de voir les rêves m’empêchait de me mettre en action.

Car qui dit action, dit : je peux tout foutre en l’air… J’étais sérieusement pris dans un cercle infernal. Mais comment je m’en suis sortie ? En faisant une crise de panique. Oui monsieur !

Ma fameuse crise de panique m’a mise dans une sorte d’urgence de vivre. J’ai bientôt 38 ans et je n’ai rien accompli. Bon, ce n’est pas tout à fait vrai, je me suis mariée et j’ai eu un enfant, mais je n’ai pas réalisé les rêves qui m’accompagnent tous les jours en pensée. Il y a un an, j’ai pris la grande décision que la vie que je voulais, c’était maintenant que je devais la commencer.

J’ai lancé mes rêves dans l’univers et depuis, je travaille fort pour qu’ils se réalisent.

Je crois fortement qu’il faut travailler très fort pour avoir la vie de nos rêves. Mais en lançant nos rêves dans l’univers, j’ai une chance qu’il m’écoute, right ? Donc, les voici (avoue que tu es curieux…) :

  • Écrire un livre. Être une auteure publiée. Sentir MON roman.
  • Faire une tournée de conférences. Inspirer les gens, une conférence à la fois.
  • Écrire pour un magazine. Bon, si je pousse ma luck, je vais te parler de Véro magazine ou Mitsou, mais je suis ouverte ! 😉
  • Passer à TOUT LE MONDE EN PARLE. Je sais, c’est superficiel, mais c’est mon rêve right ?
  • Avoir une émission de radio ou de télé. Je ne suis pas difficile, tu le vois bien !
  • Et aider le maximum de gens aux prises avec un problème de santé mentale en créant des ateliers et des programmes de gestion de l’anxiété.
  • Voyager, voyager et voyager

Ça y est, c’est fait. Mes rêves sont sur papier. Je te le redis, tout est possible. La vie est un champ de possibilités et ce n’est qu’à moi de m’y amuser. En changeant mon mindset, ma vie a complètement changé.

Mes rêves se réaliseront, point final. Si je suis capable, tu l’es aussi. Je crois en toi.

Un texte qui t’inspirera certainement ici 

Courage,

Alexandra

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment