la fille et son bonheur

Quand mise en plis rime avec bonheur

adam-winger-WDmvpGs2060-unsplash

Quand mise en plis rime avec bonheur

Tu penses qu’une mise en plis est quelque chose de superficiel ?

Laisse-moi ici me permettre de te raconter une histoire qui te fera changer d’avis.

Quand j’étais ado, je détestais mes cheveux, frisés, mais TSE pas un « beau » frisé et crépu, mais TSE pas un beau ben, c’est jamais beau des cheveux crépus ! Anyway, je continue… Je regardais ma mère et je la trouvais tellement belle. Toujours bien mise, les cheveux toujours si parfaits. Ma mère allait chez la coiffeuse, une fois par semaine pour faire faire sa mise en plis.

À chaque fois que je me regardais dans le miroir, je me trouvais tout sauf jolie. Mes cheveux étaient si… ordinaires…

Mon histoire

À l’époque, en 1994-95, les fers plats n’existaient pas (ben si oui, ils étaient chers !). Pour que j’aie des cheveux que j’aime et que je m’aime par la bande, 1 fois par semaine, ma mère me faisait les cheveux. Ensemble, on écoutait une émission et on passait ce 1 h 15-30 entre nous. C’était notre moment. En cinquième secondaire, je passais mon temps à jaser avec mes amies en me coiffant. Quoi de mieux ? Pendant ce temps, devant le miroir, je ne me faisais pas une mise en plis, mais je construisais mon estime de moi.

Lorsque je serai capable d’aller chez la coiffeuse 1 fois par semaine, c’est que j’aurais réussi ma vie.

Aussi simple que ça. Pour moi, c’était le summum du luxe, du bien-être et de l’amour de soi.

Je n’ai jamais été super bonne pour faire ma propre mise en plis. En fait, je voulais les cheveux de Jennifer Aniston. Rien que ça !

Ma mise en plis ou ma santé mentale?

Je suis arrivée à Valleyfield en 2014. Je me suis trouvé une coiffeuse, la meilleure de la place, évidemment. Et j’ai commencé à y aller comme dans mes rêves les plus fous, toutes les semaines. C’était magique. Mon moment à moi de moi. Mes cheveux étaient toujours p-a-r-f-a-i-t-s.

Tellement parfaits que je ne me baignais plus. Tellement parfaits que je faisais de l’anxiété lorsqu’il pleuvait et que je devais sortir. Tellement parfait que je ne tolérais pas les éclaboussures d’eau lorsque ma fille était dans le bain.

J’étais prisonnière de ma mise en plis. Esclave de ma chevelure ! Ben voyons !

Le confinement est arrivé et je n’ai pas eu d’autre choix que de m’en occuper moi-même. J’étais nerveuse ! Comme dans une première date ! Faut le faire !

Je me suis acheté une brosse chauffante et j’ai débuté ma nouvelle aventure. Celle-ci a duré jusqu’en septembre dernier lorsque je suis arrivé à Victoriaville.

Mon âme soeur !

Ici, j’ai rencontré mon âme sœur, ma partner de crinière ! Elle se nomme Nathalie et travaille au salon Concept C Châtelaine. Elle a su me rassurer sur mes talents en me conseillant les meilleurs produits pour dompter ma tignasse. En plus, ce salon a un site internet de feu avec des produits vraiment géniaux. Tu peux aller aussi à leur boutique de Trois-Rivières et tu auras de l’aide et une panoplie de produits physiques.

Je me suis rendu compte qu’avec les bons produits adaptés et les tutos disponibles sur leur compte Instagram, j’ai franchement du talent pour me coiffer. Ce temps, je le passe sur moi, avec moi. Je me sens belle, compétente et ça joue vraiment sur ma confiance.

L’histoire de mise en plis se poursuit…

Maintenant, j’ai une fille de 7 ans. Elle me regarde avec les mêmes yeux brillants que j’avais envers ma mère. Elle me dit souvent qu’elle me trouve magnifique et que mes cheveux le sont aussi.

Souvent, ensemble, nous écoutons un film et avec les produits du salon concept C, je la coiffe.

Mais je fais plus que la coiffer, je crée des souvenirs.

Dans de futurs textes, je te parlerais de mes produits favoris et de mes transformations. Nathalie et moi, avec nos suggestions, nous t’aiderons à t’aimer et à prendre soin de toi.

T’embarques avec nous ?

Alex xx

Voici un autre texte ici d’une de mes découvertes ! Va-y!

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment