T.P.L

On est fou … chacun à sa façon.

fouphoto: Vikki Snyder Vêtements : Boutique Daniel St-Onge

On est fou … chacun à sa façon.

Fou ? Pourquoi, je te dis le mot fou ? Parce que cela te fera peut-être réagir.

Du 7 au 13 mai, c’est la semaine de la santé mentale. Je me sens, disons… extra concerné ! J’ai un problème de santé mentale depuis lonnnngtemps. Bon, si tu n’étais pas au courant c’est que soit qu’ c’est le premier texte que tu lis de moi (tu devras franchement y remédier) ou que tu ne fais pas partie de mon cercle restreint (et c’est bien dommage pour toi).

J’ai un TAG (trouble d’anxiété généralisée) ET un trouble de personnalité limite ET j’ai aussi des phobies.

Donc, cette semaine pour moi c’est comme la semaine des secrétaires. J’espère franchement qu’on va m’acheter des fleurs! Tenez-vous le pour dit!

Mais c’est quoi être fou ?

Selon Wikipédia, dans le langage courant, un fou est une personne idiote, stupide ou imbécile. C’est aussi généralement un terme utilisé comme une insulte gentillette pour parler de quelqu’un qui a des projets originaux. Et un terme dégradant pour qualifier quelqu’un atteint de problème de santé mentale.

Donc, si je me fie à ces définitions, je suis folle. J’ai des projets pleins la tête et croyez-moi, ça déborde. Mais, j’ai été aussi victime du terme dégradant pour qualifier ma santé mentale. Les gens le disent souvent en riant : ahhh Alex, t’es ben folle de faire ça ! Ou t’agis comme une folle ! Mais, ils ne pensent pas aux répercussions que cela peut avoir. Car désolé de te dire ça raide même, mais avoir un problème de santé mentale, ce n’est pas une partie de plaisir. On s’y fait, point.

Fou rire.

Je t’avoue par contre que lorsque j’ai commencé à rire de ma santé mentale, j’ai avancé. L’autodérision c’est magique. Cela m’a permis de me rendre compte que ma vie est amusante en TA. TSE, si je hurle (le mot « hurler » est faible) parce qu’il y a une abeille dans ma bulle de 100 pi X 100 pi (tu me diras, wow c’est beaucoup 100 pi ! Tu n’exagères pas un petit peu ? Bahhh à peine ! Demande à mon chum…) je ne trouve pas ça drôle. Je pleure, je crie, je danse la polka pour… pourquoi en fait ? Je ne le sais même pas, mais faut absolument que je bouge ! Honnêtement, en y repensant… Je le sais bien que j’ai fait une folle de moi. Alors, j’en ris pis ça fait du bien ! J’évacue la tension qui reste.

Complètement fou.

C’est complètement fou, mais en tant que borderline (personnalité limite) j’ai des qualités hyper intéressantes. Grâce à ce trouble, je suis extravertie, je prends ma place (bon des fois un peu la place des autres aussi, mais c’est un autre sujet) je suis empathique, généreuse et très créative. Tu ne t’attendais pas à ça, hein ? Les gens avec un problème de santé mentale sont souvent des gens que tu gagnerais à découvrir. Ouvre ton esprit et laisse de la place à ton incompréhension.

Pose des questions au lieu de juger, tu comprendras au lieu de médire.

Lâche ton fou.

En cette semaine de la santé mentale, profites-en et lâche ton fou. Aime-toi grâce à cette problématique. Fais de l’introspection, parles-en et surtout ne reste pas seul avec tout ça. Va vers les ressources disponibles et laisse-toi aider. Tu verras, lorsque tu accepteras ta maladie, elle te paraîtra beaucoup moins pénible et tu pourras commencer à vivre. Permets-toi le, tu le mérites.

Et toi qui n’y connais rien dans ce domaine, mais qui aimes une personne avec un problème de santé mentale, sois doux. Je sais que ce n’est pas toujours facile, mais aide là à trouver les ressources pour s’aider. Informe-toi sur les groupes disponibles pour l’entourage. Et surtout, ne baisse pas les bras. J’en suis la preuve, on peut s’en sortir et être heureux.

Bonne semaine de fou 😉

Alexandra Loiselle

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment