la fille et son bonheur

Je ne vivrais jamais sans votre amitié

Untitled design (30)

Odes à mes coups de foudres amicales

  • Je t’ai rencontré un certain soir de janvier.

Je te connaissais déjà virtuellement. J’avais si hâte de te voir enfin. Pour moi, c’était presque une date. Nous nous sommes échangé quelques mots et j’ai su que tu serais dans ma vie pour toujours. Ça cliquait… le genre de déclic que tu n’as pas des millions de fois. Depuis 6 ans maintenant, cette amitié est aussi magique que le premier jour. Je sais que peu importe les aléas de nos existences un peu folles, nous sommes là l’une pour l’autre. Tu sais le genre d’amitié qui te fait du bien ? Le genre d’amie qui te fait sentir toi-même ? Oui, celle-là. Avec elle, je peux pleurer, être en panique et même me fâcher et jamais je ne me sentirai jugé. À cette amie, je dis merci !

  • Mes meilleurs souvenirs d’enfance, je les ai avec toi

Nous nous sommes toujours connus. Je suis enfant unique et toi aussi. Nos mères étaient toujours ensemble. Tous mes souvenirs heureux me relient à toi. Tu es une petite cousine, une amie et une sœur. Je n’ai confiance en personne comme j’ai confiance en toi. Ce qui me frappe dans ta personnalité c’est ta force et ta résilience. Tu sais groupe, le genre de personne qui est toujours là pour les autres ? C’est elle. Tu es totalement mon opposé, mais c’est ce qui fait notre unité. L’amour que je te porte n’a pas de mots assez justes et assez forts. Je sais que tu auras toujours une place pour moi dans ta maison et c’est rassurant. Je t’aime !

  • Ma coloc d’amour

Nos chemins se sont croisés en petit « jumpsuit » carreauté. Du haut de nos 6 ans, nous avions tout notre avenir à dessiner. Et une partie de cet avenir, nous l’avons vécu assez collées !! À tes côtés, j’ai découvert les garçons (Ben New kids on the block ça compte non ?), les arénas (pour les garçons en patins !) et François Pérusse. Si j’avais pu choisir ma famille, tu en aurais fait partie c’est certain. Notre premier appartement, nous l’avons eu ensemble. Que de découvertes ! Pas toujours agréable, je vous assure. Nos soirées de Petite Vie avec nos plats de riz aux champignons ou les fous rires que nous avions sur notre balcon… Je ne remplacerais jamais ces moments de bonheur. Le départ de mon père, je l’ai pleuré sur ton épaule. Tu savais exactement ce que j’avais besoin d’entendre. Une amitié comme la nôtre, c’est précieux. La vie de fou que nous menons aujourd’hui nous pousse à espacer nos rencontres, mais malgré tout, je t’adore. Merci d’être qui tu es !

  • Je te connais depuis peu

Je te connais depuis peu, pourtant je te connais tellement. Trop de choses nous relient ensembles. Mon amie, tu m’apaises. Tu me prends exactement comme je suis. Tu fais même partie de ma folie ! Je pourrais passer des soirées entières à parler avec un bon verre de vin. Tu crois en moi, tu me pousses et tu me fouettes. L’anxieuse que je suis l’est moins grâce à ton amitié. Nos filles ont passé au travers les mêmes problèmes de santé. Tu es une des seules personnes qui peut comprendre EXACTEMENT ce que je ressens face à cette situation. Tu es et tu vaux de l’or ! Merci d’être là.

L’amitié est précieuse et importante. Si Alex peut te donner un conseil en terminant : ne prends jamais tes amis (es) pour acquis. Prends le temps de leur dire combien tu les aimes. Ait de la gratitude de les avoir et dis-toi-le souvent. La vie est si belle quand tu es bien entouré.

De rien

Alexandra

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment