Anxiété

Campagne de sensibilisation : La maladie d’amour

IMG_6074-ModifierPhoto : Marrie-Eve Larente

maladie, amour, maladie d'amour, anxiété, enfants malades, coeur, cardiaque

La maladie d’amour, c’est la nouvelle campagne de sensibilisation du CHU Ste-Justine.

Pourquoi, je t’en parle sur une page qui traite de l’anxiété ? Car c’est capital. L’anxiété fait partie du quotidien des parents vivant avec un enfant malade. L’anxiété les accompagne partout. Dans leur rendez-vous à l’hôpital, à l’épicerie et surtout dans leur sommeil . Je le sais. Mon anxiété était disparue avant d’accoucher. Avant d’apprendre que moi aussi, je serais dans ce tourbillon. L’anxiété a refait surface comme un soleil qui se lève. Par contre, elle n’est plus jamais redescendue.

Quand la maladie d’amour nous frappe de plein fouet.

Je n’avais pas accouché que je savais que ma fille avait un problème. Banal, m’a-t-on expliqué.

Ne vous inquiétez pas avec ça, souvent ça se résorbe tout seul !

Par contre, ce petit trouble rénal en a camouflé un autre. Je sentais que plus ma fille grandissait moins, elle allait bien. Les intervenants eux me disaient :

Est-ce que c’est votre premier ? Est-ce que vous faites de l’anxiété ? Oui ? Relaxez, tout va bien… 

La réalité en est tout autre. Ma fille a été diagnostiquée 11 mois plus tard avec une malformation cardiaque. Je me suis tellement battue, car je savais au plus profond de moi que j’avais raison. Qu’elle avait quelque chose ! Ma fille, mon sang, on le sent… Un jour, elle est hospitalisée pour une gastro et un pédiatre a trouvé. Enfin ! Ce n’est pas dans ma tête ! Mais qu’est-ce qui se passera ensuite ? Qu’est-ce qui lui arrivera ? La maladie d’amour, c’est aussi d’aimer son enfant à en être malade.

On s’accroche à la vie comme à la maladie.

Notre quotidien change drastiquement. La vie goûte soudainement amer. Chaque regard, chaque parole est maintenant très lourd de sens. La mort plane au-dessus de nos têtes sans réellement le vouloir. Un banal câlin se transforme en crise de larmes. On veut s’accrocher pour ne pas tomber, pour être forts. On enfouit nos émotions en sortant le masque de bienveillance. L’anxiété ? Pas le temps de gérer ça ! Plus tard. Des nuits sans sommeil, des journées d’inquiétudes, méchant cocktail pour une maman vivant des problématiques de santé mentale, right ?

À 2 et 4 ans, ma belle petite puce s’est fait opérer à cœur ouvert. Je peux vous dire que je ne sais pas si j’ai déjà aussi souffert. Mais encore-là, j’étais forte. Seulement quelques amies précieuses avaient le droit à mes débordements.

The show must go on comme y disent. 

La maladie d’amour est une maladie qui ne guérira jamais.

Elle ne guérira jamais dans notre cas, car sa condition cardiaque est à surveiller, toute sa vie. Mais aussi, la maladie d’amour ne guérira pas, car elle a fait resurgir des émotions qui resteront tatouées à jamais dans mon cœur. En 2017, j’ai été diagnostiqué TSPT. Les émotions bien rangées sont ressorties comme un raz-de-marée. Une méga crise de panique s’en est suivi. Un arrêt de travail obligé, médication et surtout un nouveau questionnement sur ma vie. La maladie d’amour peut sauver aussi des vies comme elle a fini par sauver la mienne. Je n’ai pas eu le choix de m’écouter.

Passer aussi proche de la mort, t’amènes automatiquement une réflexion sur le sens de la vie, de ta vie. 

Aujourd’hui, en 2018, je profite de chaque moment que j’ai avec ma famille. Je remercie le ciel que ma fille soit aussi bien. Des difficultés, il y en aura d’autres, mais avec une maman beaucoup plus solide. La vie est un cadeau parfois mal emballé, c’est vrai. Par contre, je sais que rien n’arrive pour rien. Que je me devais de vivre ce Tsunami pour maintenant connaître mon X. Ma fille m’a fait grandir et m’inspire. C’est une battante, une championne. Les difficultés, nous les prendrons main dans la main, ensemble. Pour le reste, Ste-Justine est là pour nous. Un gros merci du fond du cœur.

Pour visionner la publicité de la nouvelle campagne : La maladie d’amour du CHU Ste-Justine.

Donnez généreusement, vous aidez des familles comme la mienne.

Merci !

Alexandra

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment