Anxiété

La semaine de relâche d’une mère anxieuse

IMG_6040-Modifier

La semaine de relâche d’une mère anxieuse.

La semaine de relâche ! La première que je vis, car je n’ai qu’un enfant. Je n’ai rien planifié, je me suis mis la tête dans le sable. Je n’ai pas inscrit ma fille dans aucun camp, dans aucune activité. Je me suis dit :

Je suis capable moi de l’amuser pendant une semaine ! On va y aller au jour le jour !

La vérité ? Cette semaine de relâche me met de la pression. La peur que ma fille trouve sa mère plate, la peur que ses amis fassent des trucs tellement cool qu’elle ne se sente pas à leurs hauteurs, la crainte de ne pas être en top forme pour l’amuser.

Je ne suis pourtant pas un GO !

Et je n’ai franchement pas le goût d’aller dans un Club Med ! Mais lorsque je regarde mon Facebook, je me sens coupable de ne pas faire de grande chose. Suis-je la seule ?

Je fais de mon mieux. J’ai une nouvelle médication qui me rend fatiguée. Je ne veux tout simplement pas m’épuiser !

Est-ce égoïste ?

Cette semaine, je reconnecte avec mon enfant intérieur.

Sans nécessairement faire un voyage ou même partir dans un chalet, cette semaine, je me reconnecterai avec mon enfant intérieur. Je vais profiter de ce temps avec elle pour me coller, me lever plus tard, vivre. TSE prendre le temps ? Ce temps qui passe à la vitesse de la lumière et que je ne reverrai plus ? Alors, pourquoi, se sent-on obligé de meubler tout ce vide ? Parce que ça calme temporairement l’anxiété ? Parce que face aux autres, nous nous sentons meilleurs ?

Cette semaine, j’ai le goût d’apprendre l’ennui à ma fille.

Je suis née dans les années 80. Je suis enfant unique par-dessus le marché. L’ennui, je m’y connais. Et je suis bien heureuse de l’avoir connu. J’ai pu développer ma créativité, mon autonomie et mes goûts. L’ennui sert en autre à ça et je souhaite de tout mon cœur que ma fille se l’approprie de la même manière que moi. Je crois que ce serait un beau cadeau à lui faire.

Cette semaine, je mets mon anxiété de côté.

Je sais, je sais, c’est facile à dire, mais cette semaine, je mettrai mon anxiété de côté pour profiter. Profiter de mes vacances, profiter de mon rôle de mère, profiter de la vie. La pression ? OUT ! Je serais douce envers ma première expérience et envers ma condition de santé. Ma fille se souviendra beaucoup plus du temps ensemble que du reste. L’amour fait de beaux souvenirs, non ?

Bonne semaine de relâche à tous ! Je t’ai mis un petit vidéo pour te booster 🙂

Comment sera ta semaine de relâche?

Alexandra

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment