Anxiété

La peur m’envahit encore, souvent.

photo-1533537841959-705741f3d3a5

La peur m’envahit encore, souvent.

Oui, j’ai encore la peur au ventre. Pis souvent à part ça. Mais la différence avec la fille d’avant, c’est que je contrôle certaines peurs. Mais ce serait te mentir si je te disais que je les contrôle toutes.

Et celles qui me restent sont disons… handicapantes.  

Les phobies, c’est ce que j’imagine. La peur c’est un concept flou. La peur, c’est la boule dans mon estomac qui se forme jusqu’au point de m’étouffer. La peur est CHIANTE !

Qu’elles sont ces fameuses peurs Alex ?

La peur de conduire sur l’autoroute.

J’ai mon permis de conduire depuis 11 ans. En 2017, j’ai fait une grosse crise de panique en voiture. Quelque chose c’est brisé à ce moment précis. Au début, j’avais même de la difficulté à prendre le volant dans ma ville. Je roulais la vitre baissée pour me donner le plus d’air possible. Je te jure, quand ça t’arrive en hiver, tu as les cils gelés sur un moyen temps ! Petit à petit la confiance est revenue.

Mais je n’ai jamais été capable de retourner sur l’autoroute.

Je me suis mise à voir tous les dangers potentiels.

  • Les camions ne me verront jamais dans leurs angles morts et je vais prendre le champ !
  • Les voitures qui entrent sur la route roulent ben trop vite !
  • Si je fais une crise sur l’autoroute, je vais perdre le contrôle et mourir !

Bon, tu vois le genre.

Je m’imagine tellement de scénarios que je pourrais en faire un film. Mais d’un autre côté, me semble que tout ce que je vois passer sur Facebook, ce sont des accidents de voiture ! Et pas des banals, TSE ! Alors, mon cerveau enregistre vraiment que conduire, c’est DANGEREUX !

J’ai vécu 35 ans, à Montréal. La voiture était seulement un accessoire. J’en avais pas réellement besoin pour mes besoins de bases. J’étais sincèrement bien. Maintenant, avec mon nouveau choix de vie (vivre en région), je n’ai pas ce luxe. Je dois m’en servir.

Pis j’hais ben ça, car ça me confronte à chaque fois.

Pis je t’avoue que ça commence à m’irriter. Je me sens si dépendante des autres lorsque je veux sortir de mon patelin ! Pour aller dans la grande ville, ça va, il y a des transports (le service est moyen, mais il existe), mais pour le reste… débrouille !

Je sais que je devrai régler ça. Je ne peux tout simplement pas guider mes choix par la peur. Tout est compliqué à cause de cette boîte de taule qui est ma voiture. J’en peux plus que la peur me contrôle. En 2020, je vais trouver une solution.

La peur des ascenseurs

Ça, c’est une autre affaire. L’ascenseur ! Je déteste me sentir coincée. J’ai déjà vécu l’enfer de ne plus être capable d’en sortir et depuis, ça me terrorise. Si je peux le faire, je prends les escaliers. Et chaque fois que je constate que je suis obligée de prendre cet engin du diable, ça me fâche !

Voyons qu’il n’y a pas d’escaliers ! Qu’est-ce qu’il arrive en cas de feu?

Depuis quelque temps, je vais voir un professionnel toutes les semaines. Et dans cet édifice, je dois absolument prendre l’ascenseur. A-B-S-O-L-U-M-E-N-T !

Alors, j’use de stratégie pour éviter. J’arrive trop tôt à mon rendez-vous pour être certaine de pouvoir monter avec quelqu’un. Je fais la même chose pour descendre. Si au bout de 20 minutes (oui, je te le jure que j’attends tout ce temps) personne ne descend, je demande à la secrétaire de venir avec moi. Je te le raconte et je me trouve ridicule. Mais, j’ai appris à ne pas porter de jugement sévère envers moi.

Je n’arrive pas trop à comprendre ce qui me fait peur!

  • Est-ce la peur de mourir étouffé?
  • Est-ce la peur que l’ascenseur tombe?

Je sais par contre que lorsque j’y suis confrontée, j’ai mal au ventre, j’ai des sueurs (beaucoup de sueurs) et parfois des étourdissements. La nuit, je serre les dents tellement fortes que j’en ai mal partout pendant des jours.

Je ne le sais pas encore ce qu’il faut que je comprenne. J’essaie fort pourtant, peut-être trop même.

Le problème avec ça, c’est que je peux commencer à penser à mon rendez-vous au moins 3 jours d’avance en m’inquiétant sur ce petit détail. Ça épuise. Mon hamster est à boutte !

Je vais me sortir de ce tourbillon

Je sais que je suis forte. Que la peur ne gagnera plus longtemps. Je suis conscience de ce trouble et je compte le régler. Comment? en thérapie, probablement, en reprenant des cours de conduite peut-être et surtout en m’y exposant. Je devrai y mettre du temps, de l’énergie et du travail, mais je me dois bien ça, non?

Courage, je suis avec toi!

Alex

 

 

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment