Anxiété

L’émotion est comme un volcan qui explose

photo-1516302752625-fcc3c50ae61f

L’émotion est comme un volcan.

Ma gestion d’émotions est pourrie. Mes pensées défilent à une vitesse de malade. Dès que l’émotion monte, c’est terminé, c’est trop tard. Mon cœur s’emballe, les larmes montent et je ne sais littéralement plus quoi faire. Je sais, je sais, je dois respirer. Mais bien honnêtement, y’a des jours où c’est carrément impossible.

L’émotion me gère et non l’inverse.

Comme tu le sais, j’ai fait une méga crise de panique en voiture l’an passé. Depuis ce temps, ma relation avec ce transport est, disons… Compliquée. Je vis dans une ville sans transport en commun. Tu dois absolument maîtriser l’art de conduire (Bon un art, ça dépend pour qui ! Y’en a qui conduise comme Picasso peint… Bref). Ce qui ne me posait aucun problème avant. Mais là, tout ce que je souhaite faire me demande un effort, car je dois prendre mon véhicule. Quand je dis tout, c’est tout.

Souvent, je change mes plans si je ne le feel pas. Je m’invente des excuses pour ne pas conduire. Je fais de l’évitement.
Là, je te regarde avec des yeux ronds et te crie : IL NE FAUT PAS FAIRE ÇA ! C’est facile à dire, hein ?
Dans mon cas, c’est ben difficile de l’appliquer. Je vois ma voiture comme un danger. Comme une arme qui peut me blesser. Bon, tu vois, je m’ouvre à toi. Je sais que tu peux trouver ça ridicule. Je m’en fous, c’est réellement ce qui se passe dans ma tête.

L’émotion confirme mes pensées.

Ce matin, j’ai eu un accident. Un accident banal. Je regardais l’heure d’ouverture d’un magasin et une dame en arrière de moi me suivait de trop près. J’ai commencé à stresser. J’ai voulu me tasser pour lui laisser la place et j’ai accroché la voiture stationnée à mes côtés. Bon, accroché, c’est faible. J’ai arraché son rétroviseur complètement. J’ai freiné brusquement et j’ai débarqué de ma voiture. Tranquillement, mes membres se sont mis à trembler et mes larmes à couler. Plus ma tête me disait :

Bâtard ! T’es donc ben niaiseuse ! Tu aurais dû la voir cette voiture ! Que va penser mon mari ? Pourquoi, les gens me regardent de cette façon ? 

Plus, je paniquais. Les larmes étaient devenues sanglots.

Je n’arrivais même pas à comprendre ce qui m’arrivait réellement. Je n’avais pas frappé quelqu’un pourtant ! Mais dans ma tête, c’était tout comme. Les pensées tournaient à une telle vitesse que l’émotion explosait. La police est devant moi, ne comprenant que dalle.

Madame ? Pourquoi pleurez-vous autant ? Ça arrive ! C’est juste un accident. 

Pour elle, l’accident est banal. Pour moi ? C’est un flot de culpabilité et de honte qui me submergeait. Je me sentais stupide. Une chance que ma fille n’était pas là, avec moi, oh mon Dieu ! 

Finalement, mon mari est venu me chercher. J’ai fini par me calmer. Mais la culpabilité est encore présente en ce moment. Je sais que j’aurais des commentaires comme :

Ben franchement ! Regarde où tu vas ! 
Sérieux ? Tu as fait ça ? 

Suis-je prête à les assumer ? NON. Je vais devoir me boucher les oreilles pour ne pas me faire avaler.

L’émotion ne se gère pas.

Comme m’a déjà dit mon amie, Johanne Brouilette, c’est faux de penser que l’émotion se gère. Ce sont plutôt mes pensées que je devrai décortiquer et gérer. C’est mon cerveau qui fait en sorte que mon anxiété s’emballe. Présentement, je me sens souvent en prison dans ma petite ville. Dans ma métropole, je pouvais prendre le transport collectif. Mais rien n’arrive pour rien, non ? Est-ce que par hasard, la vie m’envoie un signe ? Je crois que oui. Je dois sincèrement régler cette problématique pour être totalement heureuse. Je suis une fille au côté social fort qui se prive à cause de sa peur.

Je ne veux pas que la peur mène ma vie, mais je veux mener ma vie malgré ma peur. 

C’est à moi de prendre les actions pour m’accueillir là-dedans. De laisser tomber le jugement et d’avancer. Après tout, c’est juste un accident, right ?

As-tu de la difficulté avec la gestions de tes pensées?

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!

  • Haaaa les joies de l’anxitité ! Je suis tag c’est tout un apprentissage déprogrammer des pensées distortionnées oufff ça prend beaucoup de temps de gestion. Bravo de partager ton histoire ça aide les gens à prendre conscience de notre réalité toute aussi différente soit-elle l’une de l’autre avec chacun nos éléments
    Déclancheurs ??

Leave a Comment