Anxiété

J’ai la tête dans le cul d’un ours

tête dans le cul

J’ai la tête dans le cul d’un ours

Ces temps-ci, j’ai la tête dans le cul d’un ours. En autres mots, je fais de l’évitement. Au lieu de vivre de l’anxiété, je la contourne. Une stratégie que j’utilise depuis la nuit des temps. Momentanément, elle me soulage. Mais qu’en est-il du long terme ?

Pourquoi le cul d’un ours ?

Parce que lorsque j’ai la tête cachée dans un trou noir, je ne pense plus. Je m’occupe l’esprit à essayer d’en sortir au lieu de penser à m’inquiéter. Par contre, en repoussant la situation, au final, mon anxiété ne fait qu’augmenter. Je te donne un exemple pour que tu comprennes clairement :

J’ai peur des ascenseurs. Un classique ! Au lieu de confronter ma crainte, j’évite le stresseur.

Faut bien que je fasse de l’exercice ! Monter les escaliers, c’est bon pour ma santé ! On fait jamais assez d’activité physique !

Tu vois le genre ? Je me mets la tête dans le cul d’un ours. Je me fais des accroires !

 

Je procrastine.

Si j’ai un deadline, un projet d’envergure, je procrastine. Je me trouve de bonnes excuses, je fais autre chose d’aussi important (vraiment pas) et je repousse. Pendant ce merveilleux temps, la culpabilité augmente considérablement.

Mais qu’est-ce qui me m’amène à me torturer à ce point ?

La peur de l’échec, la peur de la réussite, la peur d’avoir peur ? Toutes ses réponses ! Alors, je me trouve un ours et je me mets la tête dedans, c’est plus confortable.

Comme je ne peux accepter de ne pas respecter mes engagements, je fais ce que j’ai à faire à la dernière minute. L’adrénaline que ça me donne ! Wow!

Mais l’autre côté de la médaille, c’est que je ne peux plus prendre cette pression. Ça me cause des maux physiques ET psychologiques. Je dois me sortir de ses « patterns » pour ma santé !

J’ai décidé de sortir ma tête du cul de l’ours en question.

Je travaille l’évitement en thérapie, car ça me bloque dans ma vie personnelle et professionnelle. Je n’avance pas, je me rabaisse et ce n’est en rien aidant. Je me force à sortir de ma zone de confort. De faire des choses dont l’issue m’est incertain et de confronter mes peurs. Je suis fière de chaque pas que j’effectue. À la place de mettre ma tête dans le cul de l’ours, je vais m’assurer de le regarder droit dans les yeux. Je n’aurais plus peur de lui.

Courage

Alexandra

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment