Suicide

La force tranquille s’appelle Mara Tremblay

Untitled design (13)

La force tranquille s’appelle Mara Tremblay

J’avais hâte de rencontrer cette femme intrigante. Je la suis depuis quelques années et j’ai toujours aimé ce qu’elle crée. Je sais qu’elle vit avec la bipolarité et je voulais absolument entendre son histoire. Lorsque Mara est entrée dans le café où nous nous sommes donné rendez-vous, j’ai tout de suite remarqué son sourire. Il est sincère, doux et heureux.

 

Je savais à ce moment précis que j’allais passer du bon temps en compagnie d’une femme de cœur.

Mais, qui est Mara Tremblay ?

Avec 30 ans de carrière, dont 20 en solo, Mara Tremblay est une auteure/compositeur/interprète de talent. Elle a commencé son métier dans les années 90 avec le mythique groupe « Les Colocs ». Elle été mise au courant par une amie que le band se cherchait une violoniste pour les accompagner et elle y est allée. Le match parfait ! Elle a aussi fait partie du groupe connu, Les frères à Ch’val ! En 1999, son premier album solo « Le Chihuahua » arrive chez les disquaires (bon pour les plus jeunes, un disquaire c’est un endroit où l’on achetait des disques de musique [Sté avec la pochette et le disque… weird hein ?])

Elle remporte la même année 3 Félix dont meilleur album alternatif. À ce jour, il est encore dans mon top 10 des excellents albums québécois.

Une enfance dans les années 70

Native de Hauterive au Québec, Mara Tremblay a vécu son enfance avec des parents très libertins. Les années 70, c’était les années de l’amour, des expériences, du laisser-aller et justement de la liberté. On imagine un peu les hippies pour qui tout est normal… Pendant ce temps, Mara souffrait beaucoup de son hypersensibilité… Elle le sentait bien que c’était « trop », mais quand tes proches se disent « Ben voyons, c’est courant un enfant qui fait des crises à répétition… c’est banal un enfant qui veut mourir… » bien, tu fais avec la situation. Jamais ses parents n’ont cherché plus loin.

Le nom Mara la sensible l’a donc suivi autant dans sa famille qu’à l’école. Elle s’est toujours sentie mise à l’écart dû à tout ça.

Quand le mal de vivre s’installe

Elle continue évidemment de survivre avec ce poids énormément lourd sur les épaules. Plus, le temps passe plus le mal de vivre s’amplifie. Elle voulait constamment mourir. Mais quand ça fait partie de ton quotidien, tu penses sincèrement que c’est ça la vie. Mara attendait presque que la mort vienne la chercher. C’est difficile d’habiter cette noirceur, hein ?

Dans la logique des choses ayant ce sentiment trouble, Mara a fait une tentative de suicide par la suite. Deux burn-out ont suivi et les médecins ont finalement traité la chanteuse pour dépression. Mauvais médicament et mauvais diagnostic égal symptômes qui ne font qu’augmenter ! Le calvaire ne fait que commencer.

La vie amoureuse dans tout ça ?

La chanteuse a toujours été une grande romantique. Elle idéalise l’amour ! Elle veut tellement être aimée ! Elle a eu plusieurs histoires… chaotiques. Selon elle, ses amoureux ne l’ont pas assez aimé pour vivre la maladie à ses côtés. Finalement aujourd’hui, elle se rend compte que l’amour avec un grand A, elle ne l’a pas vécu. Par contre, 2 enfants sont nés de ses unions passées.

Un jour, son plus vieux lui dit : « Maman, je crois que tu ne vas pas bien. Pourquoi n’irais-tu pas voir un psychiatre ? Quand nos reins fonctionnent mal, on va voir un urologue alors c’est la même chose pour toi ! » Wow, quelle ouverture d’esprit et quel amour ! L’auteure peut être fière d’avoir des enfants sans tabou.

Son combat avec les médicaments

Pendant 10 ans, les médecins ont fait beaucoup d’essais-erreurs pour trouver la bonne médication pour sa bipolarité. Elle est très fâchée de cette période de sa vie. Aujourd’hui, elle prend du lithium et ç’a complètement changé sa vie. Elle aurait donc aimé connaître sa maladie et avoir la bonne médication pour avoir une vie de femme plus balancée.

L’interprète dit souvent aux gens : « Tiens bon, ça peut être très long avant d’avoir la bonne médication, mais ça en vaut vraiment la peine. Ne lâche surtout pas ! »

Un nouvel album, une nouvelle vie

Le projet Cassiopée sort dans la semaine du 7 novembre. Je peux vous dire que j’ai très hâte ! Elle a réalisé cet album de A à Z, tout un accomplissement pour l’artiste. Cet opus lui ressemble de plus que son garçon Victor l’accompagne à la batterie. Que de fierté pour un cœur de mère, non ? L’album nous parle de nature, d’amour et de respect. Des sujets qui lui ont toujours donné envie de créer.

Mara n’a jamais été aussi heureuse. Elle m’a même dit se sentir droguée par ce nouveau bonheur. Elle apprécie tellement la vie sans cette morosité qui la suit. Elle est plus forte, elle sait où elle s’en va et se connaît beaucoup plus. C’est une fille sincère, intense, intègre que j’ai eu l’honneur d’avoir devant moi. Le moment présent, ça goûte bon !

Pour en savoir plus sur cette artiste de grand talent :

Site web

Tu aimes les histoires inspirantes? En voici une ici 

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment