la fille et son bonheur

La femme qui eut le courage de tout quitter.

l'amour ne devrait pas blesser

Nathalie Sabeau a eu le courage de tout quitter.

Depuis 6 mois, elle est libérée du cercle infernal de la violence psychologique.

Une femme fragilisée par son expérience, mais maintenant heureuse d’avoir mis le bonheur de ses enfants en premier plan. Son histoire se doit d’être racontée, car ce type de violence est insidieux et destructeur. Voici le parcours inspirant de cette entrepreneure extraordinaire.

Une enfance remplie de courage

Née d’une mère monoparentale, Nathalie n’a jamais connu son père. La jeune femme goûte à la violence dès son jeune âge. Le père de ses 2 sœurs est alcoolique et violent. Il quitte sa mère durant sa 2e grossesse. Quels modèles dévastateurs !

Durant sa jeunesse, elle fréquente une école secondaire exclusivement féminine, ce qui lui fait connaître les relations homme-femme tardivement. Plutôt timide et renfermée, Nathalie vécu cette période de l’adolescence de manière extrêmement difficile. L’intimidation fait partie intégrante de son quotidien. De nature rêveuse, la jeune femme se réfugie souvent dans son imaginaire pour tenir le coup. Pour ne pas déraper.

Les hommes de sa vie de femme

Dans la vingtaine, Nathalie rencontre le père de son premier garçon Samuel. Un homme brusque, jaloux et possessif. Inconsciemment, la jeune femme reproduit ce qu’elle a vu de sa mère. Après 3 ans de relation malsaine, elle le quitte.

Quelque temps plus tard, elle fait la connaissance de son bourreau sur un site internet de rencontre. Pourtant ébranlée, la jeune femme plonge tête première dans cette nouvelle relation qui lui paraît parfaite. Après quatre mois seulement de fréquentation, *Monsieur emménage chez elle.

Que de bonheur à prévoir ! Une belle vie se dessine pour Nathalie et son fils.

Le cercle de la violence débute lentement

Les 3 premières années de vie commune se sont relativement bien passées. Mais au moment où Monsieur s’achète une propriété, insidieusement la violence débute. Nathalie laisse tout derrière pour le suivre. Souvent, de manière subtile, il lui impose ses propres idées et par amour, elle acceptait tout.

Jamais vraiment violent physiquement, Monsieur use de son pouvoir pour abuser sexuellement de Nathalie. Il l’oblige à suivre ses façons de faire. Il lui fait faire aussi plusieurs choses qui la rendent extrêmement inconfortable. Le mal-être se voit de plus en plus dans les yeux de la jeune femme.

Par contre, Monsieur violentait Samuel. Il ne souhaitait en aucun cas s’impliquer dans sa vie. Soit il l’ignorait soit il l’injuriait.

Tu finiras comme ton père lui dit-il ! Tu n’as aucun avenir ! Tu marches ben lentement ! Tu mérites juste une claque derrière la tête ! Ce qu’il a fait à plusieurs reprises…

Un enfant est né de cette union

En 2015, un petit garçon du nom de Mathis est né de cette relation. Comme père, Monsieur est absent. Les changements de couches, les biberons, les nuits blanches, les soupers et toutes les tâches relatives à la maison, Nathalie s’en occupe seule comme une championne.

Je travaille et je subis tout ce trafic pour vous faire vivre. Aie du respect !

Le premier départ

Un jour, Nathalie en a assez et décide de le quitter. Mathis a 11 mois. Monsieur n’aime pas ça pantoute. Il promet de changer. De régler ses problèmes et surtout de consulter pour ne plus faire vivre ça à sa famille. Le plus important c’est qu’il a conscience de ce qu’il fait subir à Samuel. Bon, un pas dans la bonne direction…

Trois semaines plus tard, Nathalie retourne à la maison avec ses sacs. Elle croit en lui.

Nathalie, je ne trouverais jamais une femme comme toi !

Six mois de lune de miel et il recommence ses patterns d’abuseur. La violence et ses clavardages avec d’autres femmes refont surface.

La peur est si présente dans ce fameux cercle vicieux

Monsieur menace constamment Nathalie de la foutre à la porte. La jeune femme avait une peur bleue de ne pas avoir la capacité de se débrouiller sans lui. C’est normal ! Il a tout fait pour qu’elle s’en croie incapable. Mais sa plus grande crainte était vis-à-vis ses fils. Que vont-ils devenir si je reste là ? Nathalie croyait fermement que son plus vieux ne passerait tout simplement pas au travers. Elle le sentait assez malheureux pour le retrouver mort par suicide dans un futur immédiat.

La peur au ventre, Nathalie quitta Monsieur de nouveau et pour de bon.

Et les enfants dans tout ça?

Mathis ne parlait pas à l’âge de 2 ans. Le facteur familial l’a probablement bloqué dans son apprentissage. Car trois semaines après le départ de la maison, le jeune homme s’est mis à communiquer comme tous les enfants de son âge… Étonnant, non !

Samuel est devenu anxieux avec de gros problèmes de sommeil. Sa confiance en lui et envers les hommes en général est toujours un enjeu avec lequel Nathalie doit composer.

Donc, lorsque la décision de le quitter définitivement est arrivée, les enfants ont compris que c’était plus que nécessaire pour le bien-être de tous. Même Mathis, du haut de ses deux ans, aide sa mère à faire ses valises. La police prévenue, Nathalie quitte le nid familial avec ses affaires, ses enfants et du renfort. Direction Centre d’hébergement.

L’endroit où tout est possible

Nathalie arrive au Centre d’hébergement avec ses 2 enfants et le cœur plus léger. Imagine, le courage qu’elle a de repartir complètement à zéro. Plus aucun toit, plus de meubles, que des sacs de linges et l’espoir que tout ira pour le mieux. Mais tout ça, c’est enfin derrière elle ! Elle et ses deux gars reçoivent l’aide essentielle pour s’en sortir… réellement. Le vrai bonheur s’en vient ! On respire plus légèrement. Ça fait donc ben du bien !

nsbranding, site webUn futur heureux est maintenant envisageable

Nathalie est depuis 6 ans, travailleur autonome dans le domaine du graphisme. Depuis 2 ans, elle est spécialiste en branding. Elle travaille conjointement avec les propriétaires d’entreprises pour les faire rayonner sur le web. C’est une femme de cœur, de passion et c’est surtout une femme qui fera tout pour être heureuse. Nathalie n’a pas eu un parcours facile, mais elle a appris. Elle sait qu’elle devra se méfier de celui qui essayera d’attirer sa pitié ou son âme sauveuse. Elle connaît maintenant les patterns et elle fera tout pour les éviter.

Plus jamais elle ne tolèrera la violence. C’est assez, point.

Si toi aussi, tu vis de la violence, n’hésite pas à consulter. Fais-le pour toi, car tu le mérites amplement.

Tu veux contacter Nathalie? Rien de plus simple! Site web NS Branding:  Ici

Facebook : ici 

Tu veux lire une autre histoire inspirante?

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment