T.P.L

Tu es unique et c’est parfait comme ça

tu es uniqueRose aux joues, Julie dessureault

Vivre avec un problème de santé mentale, c’est comme vivre avec une étiquette dans le front. Partout où tu vas, tu as l’impression d’être jugée pour ce que tu es. Et honnêtement, le réel fondement des jugements portés à ton égard est, disons… FAUX ! Je ne t’apprends rien, Rright ? Mais laisse-moi te dire quelque chose de ben sérieux. Tu es unique et c’est parfait comme ça !

Mais Alex : Qu’est-ce qui a de positif à être unique ?

Très bonne question, mon cher Watson (Bon ! Si tu ne sais pas, c’est qui… je vais te le dire ! #roulementdesyeux, c’est l’ami de Sherlock Homes… Tu le replaces ?)

Être unique, c’est avoir sa propre couleur.

C’est de ne pas nécessairement suivre la masse ! Dans mon cas, j’avoue que j’aime bien être le mouton noir. En plus d’être une de mes couleurs préférées bien ça me distingue dans un groupe ! C’est ti pas géniales non ?

Santé mentale égale souvent unicité

Dans la culture populaire, avoir un problème de santé mentale fait peur. TSE le fou du village ? Pauvre lui, il devait juste être schizophrène ou bipolaire, tu vois le genre ? Mais en 2018, faut changer ça, franchement ! Si je me prends comme exemple, je suis TPL (trouble de personnalité limite), TAG (trouble d’anxiété généralisée), phobique (je n’ai pas juste peur non non !) et hypocondriaque (la belle maladie imaginaire ? Lis mon texte à ce sujet ici). Beau mélange, non ?

En fait, à presque 38 ans, j’en suis fière. Pourquoi ? Parce que c’est moi, aussi simple que ça.

Je te mentirais si je te disais que c’est toujours facile. Mais au lieu de vouloir être quelqu’un d’autre, j’aime bien mieux travailler qui je suis ! Moi qui aime les défis, je suis une femme comblée.

Voir le positif de son négatif c’est la formule gagnante.

Pour que j’aie pu un jour réussir à m’aimer dans mon unicité, j’ai pris le taureau par les cornes (le taureau, je te jure, c’est moi) et je me suis analysée. Sincèrement, faut vraiment que tu sois prête à faire cet exercice, car ça fesse ! Je me suis regardée comme dans un miroir. Qui suis-je vraiment ? Qu’est-ce qui fait de moi une belle et bonne personne ? Qu’est-ce qui me distingue ? Qu’est-ce qui me fait avancer dans la vie ? Qu’est-ce que je veux que mes proches se souviennent de moi après mon départ ? Je n’ai pas fait cette réflexion à la va-vite, faites-moi confiance.

J’ai pris tout le temps nécessaire, car je voulais absolument me connaitre de fond en comble.

Je me suis rendu compte, après d’avoir compris que j’étais extraordinaire (crois-moi, ça fait du bien de se le dire et surtout d’être capable de l’admettre.) Que tout ce que j’ai de négatif en moi, je peux le transformer en positif. Et à partir de ce moment, ma vie a fait un 180°.

J’ai un problème de santé mentale, ouain pis ?

Savais-tu que les gens aux prises avec un TPL (pour ce que ça veut dire, svp réfère-toi en haut, je répète pas ! Faut suivre) ont une grande créativité et un charisme de feu ? Oui madame ! Et les gens avec de l’anxiété eux ? Ils sont avenants, empathiques, aussi créatifs et très intelligents. Tu vois ? On est loin du fou du village !

Ce que j’essaie de te dire c’est que malgré cette maladie qui te ronge l’esprit, tu es unique et EXTRAORDINAIRE. Fonce, cherche à te dépasser et surtout fais-toi confiance. C’est une des clés pour aimer ta vie. Tout le monde a des difficultés et surement toi, tu en as plus que les autres. Mais dis-toi une chose, jamais les autres n’auront autant de fierté que toi. Tu passes au travers des centaines de tempêtes et tu es toujours là ! Ça te prouve pas quelque chose ça ?

Prends la vie une minute à la fois et have fun ! Être unique, c’est pas mal plaisant au final !

Courage

Alexandra

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment