Anxiété

Le courage d’une battante

Untitled design (24)

Je tenais à vous parler d’une personne extraordinaire. Son histoire et son parcours sont peu banals ! Son charisme, son humilité et son courage font d’elle une battante. Je suis convaincu qu’elle ira loin, car sa détermination est sans borne ! On la surnomme la guerrière de la santé mentale : Émélie Hébert Poulin.

Une phobie pas comme les autres

Pour la première fois, vers l’âge de 5 ans, Émélie a été confronté à sa peur. Dans sa classe de maternelle, une petite fille a vomi. Tu me diras tout bonnement : et puis après ? Pour elle, ce fut de début de son enfer. Sa réaction fut immédiate. Elle se leva d’un bon et courut se réfugier dans le fond de la classe la peur dans le cœur. Au fil des années, sa crainte ne fit qu’augmenter. Mais quelle est cette phobie ? L’émétophobie

Avoir peur de vomir

L’émétophobie est la peur déraisonné de vomir, de voir quelqu’un vomir ou tout simplement tout ce qu’il y a un lien avec cette action. Personne n’aime dégueuler, on s’entend là-dessus, mais lorsque la peur contrôle tes actions et ta vie… c’est une autre affaire. Ton corps devient ta prison. Ta peur paralyse tes pensées. Ton existence se met sur pause. Cette peur faite partit du top 3 des grandes phobies, mais malheureusement elle est encore trop méconnue. Ce qui engendre beaucoup de jugements et d’incompréhensions.

Lorsque l’anxiété s’en mêle

Notre guerrière a commencé à remarquer son anxiété vers la 20 aine. Elle est convaincue que son anxiété fait partie de sa vie depuis son enfance et que c’est l’une des raisons qui ont fait que sa phobie s’est développée. Dès que le cerveau reçoit le signal d’un stress intense, il pense « Danger ! Danger ! » Par contre, cette alerte est souvent faussée… C’est de cette manière que les phobies peuvent se former. Être une petite fille surprotégée et entourée de personnes anxieuses lui a aussi enseigné la perception que la vie est une menace. D’autres évènements très difficiles sont venus appuyer l’élément : le monde est une catastrophe ! Comment ne voulez-vous pas que le trouble d’anxiété généralisé s’installe ? Tous les facteurs y sont bien présents !

Le chemin du courage

Pendant 2 ans, Émélie ne travaillait plus, ne se nourrissait plus et ne buvait plus (elle mangeait des grenailles et arrêtait totalement pour 2 semaines complètes et recommençait la roue…) Et ne sortait plus de chez elle. Elle avait créé sa prison mentale. Au début, elle refusait l’aide et la médication, car elle croyait sincèrement qu’elle s’en sortirait seule. Notre courageuse a fini par accepter de l’aide. Elle est sous médication, elle suit une thérapie de type cognitivo-comportemental (tu te souviens ? J’en ai déjà parlé) et surtout, elle a suivi une thérapie spécialisée pour lui redonner le goût de manger sans risque. Ça lui a littéralement sauvé la vie !

De prisonnière à entrepreneure

Après tout le chemin parcouru, Émélie s’en est sortie plus forte et grandi. L’entrepreneuriat l’a toujours intéressée. À 13 ans, elle voulait démarrer une école de musique ! Tu te rends compte ? Mais à cet âge, la fameuse peur l’a paralysée et c’est plus que normal. Ne voulant plus retourner sur le marché du travail, c’était le moment idéal pour se lancer ! Elle a créé une entreprise à son image. Sa mission ? Stigmatiser la santé mentale ! Donner des trucs et des avenues aux gens qui vivent avec la maladie mentale. Quel beau projet ! En aidant les autres, notre guerrière fait la paix avec ses propres démons. Quelle belle manière d’avancer non ?

Le premier salon de la santé mentale

Le 24 septembre au Sheraton de Laval aura lieu le premier salon VDSM de la santé mentale. Durant cette journée, vous pourrez y voir plus d’une 40 aines d’exposant en lien avec la santé mentale et le bien-être. François Massicotte y sera à titre de porte-parole et Karine Champagne, Frédéric Tremblay de la fondation québécoise des obsessionnel-compulsif et moi-même, la fille et son anxiété. Plusieurs conférences seront présentées durant cette journée si unique. Émélie et Marie-Ève Nadon (aussi atteinte de la maladie mentale) sont cofondatrices de cette première édition. Je n’ai pas besoin de te dire à quel point elles ont hâte d’y être hein ? Ne manque pas ça.

Ne perds jamais confiance

Comme tu peux le constater, Émélie part de loin. Elle a toujours eu confiance que la vie valait la peine. Sa vision, sa créativité et sa persévérance l’ont mené à cette réussite. Je lui souhaite tout le succès qu’elle mérite. Sa bataille est en quelque sorte notre bataille.

Merci Émélie !

 

Facebook : VDSM Visages de la santé mentale 

Site web :  VDSM Visages de la santé mentale

Facebook : Salon VDSM

 

Alexandra
Alexandra
Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!
Leave a Comment