Anxiété

Le choc post traumatique d’une ambulancière

Untitled design (65)

Le choc post traumatique d’une ambulancière

(Pour les personnes qui n’ont pas vu le film de Denis Villeneuve « L’arrivée » et qui ont l’intention de le regarder, ne lisez pas ce texte.)

 

J’ai 35 ans, je suis ambulancière.

 

ambulancière, choc post traumatique, accident, enfant, vélo, Denis VilleneuveIl y a plusieurs années, je suis allée sur un appel qui a changé ma perception de la maternité. Un enfant de 3 ans retrouvé accidentellement pendu par son casque de vélo, décédé. Nous avons tout tenté sans succès. Le plus marquant pour moi fut les cris de sa mère. Cette souffrance, si intense. Elle se culpabilisait même d’avoir insisté pour lui faire mettre son casque de vélo, se demandant si son excès de prudence avait joué un rôle dans le décès de son enfant. Elle le suppliait de ne pas la laisser. De ne pas partir… Une fois dans l’ambulance avec le silence et un bourdonnement dans les oreilles devant ce si petit corps inanimé, un malaise profond commençait à naître en moi. Son décès fut constaté à l’hôpital. J’ai été post-trauma. J’ai longtemps eu honte d’éprouver de la joie. Je me sentais gênée d’être heureuse, tandis que tant de gens souffraient… C’était égoïste de ma part de pouvoir être heureuse. Je me sentais vide. J’ai consulté pour m’en sortir.

 

Je n’ai pas d’enfant.

 

Plusieurs de mes amies mamans me disent qu’il n’y a rien de plus puissant que cette relation mère/enfant. Que je neambulancière, choc post traumatique, accident, enfant, vélo, Denis Villeneuve peux pas comprendre tant que je ne l’aurai pas vécu ! Être mère apporte tellement de bonheur à un niveau jamais connu auparavant, mais aussi tellement d’inquiétudes et de souffrances potentielles. Tant que je ne l’ai pas connu, je ne peux pas comprendre. Je me suis toujours dit que ce qu’on ne connait pas ne peut pas nous manquer. Depuis des années, je me demande si cet inconnu vaut la peine comparée aux souffrances potentielles que ça peut apporter. Est-ce que cette mère qui a vu son enfant de 3 ans mourir pendu l’aurait eu quand même en sachant ce qui allait se produire ? En sachant qu’a tout jamais, elle aurait une déchirure aussi profonde au milieu du cœur. En sachant qu’elle aurait sur ses épaules toute sa vie un doute. Si elle avait agi de façon différente. J’aurais envie de demander à ces mères qui ont perdu un enfant, si elles recommençaient en connaissant la fin tragique qui attend leur enfant. Je n’ai jamais osé.

 

Quand j’ai vu le film « L’arrivée », dès le début mon questionnement est réapparu.

En voyant le parcours et la fatalité de la maladie vis-à-vis la jeune fille je me suis questionnée. En fait, chaque fois que je vois ce genre de détresse, je me questionne. Est-ce qu’elle aurait fait cet enfant en sachant qu’elle allait le perdre ? Dans ma vie, je n’ai pas pu répondre à cette question et c’est une des raisons pour laquelle je n’ai pas d’enfant. Je ne veux pas connaitre cette souffrance profonde et ne pas avoir d’enfant a été jusqu’à maintenant ma façon de me protéger. J’ai compris assez rapidement que le début du film était un morceau du « futur » et que la maman savait que sa fille décéderait. Elle avait choisi de vivre quand même la maternité en faisant fit de cette souffrance à venir au profit de tout ce bonheur intense et inexplicable. Ce bonheur qu’on ne peut comprendre seulement qu’en le vivant.

 

J’ai peur.

 

ambulancière, choc post traumatique, accident, enfant, vélo, Denis VilleneuveMoi et mon conjoint avons décidé d’essayer d’avoir un enfant. Je ne pourrai plus reculer quand ce petit être sera en moi. J’ai peur de me tromper, de souffrir. Cette peur est là, mais elle s’est amenuisée parce que ma vision a changé suite au film. Se concentrer sur le moment présent à la place de vivre au passé ou au futur. Être attentif aux beautés de la vie. Vivre à fond en harmonie avec ce qui nous entoure. Ça n’enlève pas la douleur qui sera toujours potentiellement présente en nous, mais ça enrichit les moments de joie simples et l’on ne peut que grandir de ça. En quelque sorte, le film a répondu à la question que je me suis longtemps posée.

Merci!

Ce texte a été écrit par une source anonyme pour préserver l’identité des parents et par secret professionnel.

Anonyme
Anonyme
Ce texte a été écrit par une source anonyme pour préserver l’identité des patients et par secret professionnel
Leave a Comment