Alexandra

Alexandra

Trouve le clown en toi et la vie te remerciera!

Anxiété

Chaque année, j’ai le cœur remplis de larmes.

Untitled design (42)

Chaque année, j’ai le cœur en bouilli. Depuis 30 ans, début juin c’est le téléthon enfant soleil. Je l’écoute depuis mon enfance. Je me suis toujours sentie privilégiée d’être en parfaite santé. C’est une chance, une très grande chance.

Anxiété

Le doute de la perfection d’une mère

Untitled design (43)

Tout ce qu'on souhaite en devenant une mère : c'est que nos enfants soient en parfaite santé. La première inquiétude lors de l’échographie : est-ce qu'il a tous ses petits morceaux? Le soupir de soulagement quand on entend le oui

Anxiété

Hypocondriaque ou le malade imaginaire

Untitled design (50)hypocondriaque, malade imaginaire, anxiété

L’hypocondrie, ça me connaît. Du Molière, j’en ai joué en masse! Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours eu peur de la maladie. Et quand je dis maladie… c’est ZE maladie! J’ai bien eu au moins 5 cancers, une crise de cœur et la maladie mangeuse de chair depuis mon enfance. Une vie occupée tu dis?

Amitiéla fille et son bonheur

Ode à ma famille et amis

Untitled design (52)

Par contre, je sais que ce n’est pas tout le monde qui ont ma chance. Si tu es dans une situation de détresse, de solitude, saches que tu n’es pas seul. Plein d’organismes sont là pour t’aider et t’appuyer. Notre maladie ne fait pas qui nous sommes. Elle n’en est qu’une parcelle. Elle fait de nous des êtres à l’écoute, sensibles et plein de compassion. Sois-en fier. Si tu ne l’es pas, je le serai pour toi; compte sur moi!

AnxiétéPanique

Crise de panique – Kessé ça!

Untitled design (53)

Lorsqu’on a vécu ce genre de crise, l’important est de rester sensible aux signes et de prendre de profondes respirations. Un truc qu’une amie m’a donné et qui fonctionne pour moi : je traine une bouteille d’eau et dès que je sens la panique monter, je bois une gorgée d’eau. Ça aide mon cerveau à focuser sur autre chose. Tu vas trouver tes trucs! Prends une respiration à la fois et concentre-toi sur le fait qu’on n’en meurt pas! Je te le confirme. La semaine après la crise, tu seras fragile. Tu auras besoin de repos et surtout tu auras