Anxiété

J’ai la tête dans le cul d’un ours

tête dans le cul

J’ai la tête dans le cul d’un ours Ces temps-ci, j’ai la tête dans le cul d’un ours. En autres mots, je fais de l’évitement. Au lieu de vivre de l’anxiété, je la contourne. Une stratégie que j’utilise depuis la nuit des temps. Momentanément, elle me soulage. Mais qu’en est-il du long terme ? Pourquoi le cul d’un ours ? Parce que lorsque j’ai la tête cachée dans un trou noir, je ne pense plus. Je m’occupe l’esprit à essayer d’en sortir au lieu de penser à m’inquiéter. Par contre, en repoussant la situation, au final, mon anxiété ne fait qu’augmenter. Je...